Ma chouchoute

A

Je la chouchoute car cette petite dame, pour moi inconnue, m’émeut chaque fois lorsque je pénètre dans l’Unité ALZ de cette maison de retraite … Du fond du couloir, assise dans son fauteuil, elle me reconnait et je vois son visage s’illuminer ! Elle me sourit, je lui souris ! Je l’embrasse doucement et pour moi, juste pour moi, elle se met à chanter… Des chansons de sa jeunesse ! Sa voix est claire et douce … Je l’écoute ! Je la regarde … Je la trouve belle … Je la trouve jeune !

Est-elle heureuse ? Je n’ose pas lui demander mais je crois que oui ! Elle vit dans son monde entre vie et mort … Peut-être est-ce ce tunnel de plénitude avant d’entrer dans l’éternité dont on parle souvent ?

Qui était-elle ? As-t-elle eu des enfants ? Que faisait-elle avant d’entrer ici ? Était-elle aussi douce ? Tant de questions que
j’aimerais lui poser mais sans oser ! Pourquoi le ferais-je d’ailleurs ? A-t-on besoin de connaître une personne, son passé, . pour savourer le plaisir d’un moment passé ensemble ? Je crois que non ! Juste le plaisir d’être bien ensemble … une sorte de complicité qui s’installe entre nous à chaque visite ! Savourer le moment présent sans passé sans avenir !

En fait, ce n’est pas elle que je viens voir ! C’est une personne de ma famille … par politesse … par devoir !  Pour elle, en toute franchise, je ne suis pas sûre que j’aurais le même plaisir à pénétrer dans cette maison de retraite si le hasard ne m’avait pas fait rencontrer « Ma chouchoute » (Je ne connais pas son prénom !)… Oui maintenant c’est elle que je viens voir ! Dois-je avoir honte ?

Mystère de l’Amour, d’une complicité soudaine ! Quels sont les ingrédients qui font que l’on s’attache plus à une personne qu’à une autre ? Une question, pour moi, sans réponse !

Un jour, au fond du couloir, le fauteuil sera vide … Je vais la pleurer !

Publicités

18 réflexions sur “Ma chouchoute

  1. Décidément, en reprenant ta phrase, moi aussi j’adore te lire… Je suis venue sur ce billet pour confirmer ce dont je me doutais à propos de la photo que tu publies aujourd’hui.
    Quelle sensibilité, quelle délicatesse pour ce portrait en demi teinte, ce joli visage qui s’estompe derrière la vitre…
    Je crois que vous êtes toutes deux de belles personnes qui ne pouvaient que se reconnaître.
    Merci Cindide pour ce billet pudique et émouvant.

    J'aime

  2. Moi aussi j’tai reconnue, malgré tes divers pseudos. En voyant cet article, j’ai mal lu le titre, et j’ai cru que la « Bretonne-Verne » allait nous donner une recette pour faire une choucroute………………….. un comble !

    J'aime

  3. Les sentiments ne se discutent pas, Cindide. Tu partages avec elle un moment privilégié, et réciproquement, c’est cela l’important, et je suis sûre que tu lui apportes plein de bonheur, autant qu’elle t’en apporte elle-même. Merci pour cette jolie histoire. Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

  4. bonsoir Anne … il est très émouvant ton récit … les vieilles personnes sont souvent si seules dans ces maisons de retraite, dans les hopitaux … plus de famille ou bien indifférence, ils meurent lentement et je pense sincèrement qu’en lui souriant, tu lui donnes envie de vivre à cette vieille dame …
    Quand je visitais ma grand mère puis ma pauvre maman puis finalement mon mari à l’hopital, je prenais toujours un peu de temps pour aller dire un mot aux autres patients du service, il y a tant de misère parfois dans ces regards et tant de joie quand on leur dit un mot gentil …
    bonne soirée et gros bisous

    Aimé par 1 personne

  5. j’ai connu le même problème que toi lorsque j’allais voir mon père dans cet hôpital ou il est resté jusqu’à ce qui nous quitte, il y avait une personne que j’ai vu se degré de mois en mois et comme toi cela me faisais mal au cœur car au début elle me parlait un peu et après juste un sourire et je ne sais pas si cela été mésonique ou si elle me reconnaissait!!!cela à durée 6 ans et après je ne suis plus retournée vu que je n’avais plus personne !!!!! je te fais de gros bisous et passe un bon W-E pepette

    Aimé par 1 personne

  6. Les sentiments ne se commandent pas, et il y a comme ça des personnages qui déclenchent une fenêtre dans notre coeur !
    Renseigne toi, si personne ne lui rend visite, elle serait surement contente de pouvoir parler !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  7. Bonsoir Anne… Parce que le coeur reconnait les « siens » voilà tout, ne pas lutter et aimer les autres même si pas de son sang, j’ai connu en allant durant 11 ans voir papa au home, des Marie, Bernadette, Olga, etc… qu’on ne peut éviter en passant dans le couloir… un bonjour par ci par là et ma visite se faisait plurielle… je ne regrette pas, j’en garde de bons souvenirs…. merci à toi, jill ,-)

    Aimé par 1 personne

Avez-vous conscience de votre talent ? J'adore vous lire ... Je me fais du mauvais sang si vous ne passez pas ! Merci de prendre soin de moi ....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s