Potée Auvergnate kézako demande Popo ?

Tout ! Tout ! Tu sauras tout sur … ma potée !

Potee au Chou

Potée auvergnate : une belle recette
La potée est un grand classique de la cuisine française mais aussi une recette à redécouvrir car, si elle fait partie de notre histoire, c’est aussi un plat tendance et facile et vraiment délicieux !
Ingrédients pour 6 personnes :
1 kg de palette de porc
1 kg de jarret de porc
2 saucisses de Morteau (ou Montbéliard)
1 saucisson à cuir
1 beau chou (ou 2 petits)
6 belles carottes
10 pommes de terre à chair ferme (type Charlotte)
10 petits navets (ou 5 gros)
6 blancs de poireaux
1 oignon
1 clou de girofle
1 bouquet garni
1 cube de bouillon de volaille
Recette de la potée auvergnate :
La réussite de cette recette traditionnelle réside principalement dans la cuisson de la viande et des légumes. La cuisson a lieu en 3
temps, le premier étant réservée à la viande seule, le second à la viande avec une partie des légumes et le 3ème à la viande, tous les
légumes et les saucisses.
1er temps de cuisson, celui de la viande de porc :
La viande doit être tendre alors que les légumes doivent être bien cuits mais encore assez fermes.
Dans une grande marmite, un fait-tout ou une cocotte, déposer la palette et le jarret entiers au fond puis couvrir d’eau froide
Éplucher l’oignon, le piquer du clou de girofle et le mettre avec la viande
Ajouter le bouquet garni
Porter à ébullition , ajouter le cube de bouillon de volaille et laisser cuire 25 min
Préparation des légumes :
Pendant ce 1er temps de cuisson de la viande, préparer les légumes en les épluchant et en les lavant
Retirer le vert des poireaux et les laver
Couper les carottes et les poireaux en gros tronçons
Proportionner les pommes de terre afin qu’elles aient à peu près la même taille
Faire de même avec les navets (si ce sont de gros navets, on les coupe en 4)
Retirer les feuilles vertes du choux et couper le cœur en 4
Faire blanchir le chou en le plongeant dans l’eau bouillante durant 3 à 4 min, le retirer puis le mettre dans une passoire afin de
l’égoutter
Cuisson de la viande et des légumes :
Ajouter à la viande les carottes, les navets et les poireaux
Laisser encore cuir 25 min à feu doux et à couvert
Au bout de 25 min, ajouter les pommes de terre, le choux, les saucisses de Morteau et le saucisson à cuir
Laisser encore cuir 25 min à feu doux et à feu couvert
Le temps du dressage :
Une fois la viande et les légumes cuits, il est temps de dresser pour le service.
Dans un grand plat de service, suffisamment profond, commencer par déposer au fond quelques légumes
Découper la viande en morceaux de même taille (un peu plus de parts que de convives permet de se resservir !)
Poser la viande sur les légumes puis rajouter autour le reste des légumes.
Napper le tout avec le jus de cuisson
On sert la potée avec de la moutarde, l’idéal étant de proposer plusieurs sortes de moutardes.
Bon appétit !

Publicités

23 réflexions sur “Potée Auvergnate kézako demande Popo ?

  1. Arrêt prolongé ébahi, salivant et affamé devant l’image de ta potée ! Dommage que ce plat-là ne soit que virtuel. Je viens de casser la croûte, mais, ça ne fait rien, je recommencerais bien ! Je connais un bistrot, pas loin de chez moi, qui fait aussi d’appétissantes potée. Tu me fais penser qu’il faudrait bien que j’aille y refaire un tour… Bonne soirée. Bises gourmandes. Florentin

    J'aime

  2. BONJOUR ANNICK !

    J’ai déjà essayé de faire plusieurs potées de différentes régions de France, ta potée Auvergnate ressemble étrangement à la Franc-Comtoise. Le chic en Franche Comté, c’est la saucisse de Morteau (ou Montbéliarde). J’ai vu aussi des diots en Savoie etc.
    En fait une potée c’est une bonne soupe aux choux plus……et tu mets les spécialités de ta région ! Mais dans la soupe, il faut des lamelles de pain de campagne et déguster presque aussitôt !
    Pour manger la viande, il faut une très bonne moutarde forte !

    Bisous Annick !

    J'aime

  3. j’ en suis baba, cochon qui s’ en dédit, une merveille qui me conviendrait parfaitement, moi qui n’ aime pas le halal !
    Je vais dès aujourd’ hui entreprendre le siège de ma moitié, pour qu’ elle me fasse cette recette !
    Rien que la photo fait saliver !
    Merci, passe une bonne journée
    Bisous

    J'aime

  4. N’as tu pas l’impression que les légumes se sentent en minorité ? aurais tu oublié la loi sur la parité ? Bon appétit

    J'aime

  5. hayye mais c’est ben compliqué
    bon certes, mais ça demande une femme à demeure
    qui ne cavale pas ds les magasins
    et fouchtra qui se tient courbée à la marmite
    Mais c’est fini toucha
    les femmes répondent va-te-faire une potée toi_mm
    ou en colère nous traitent d’empoté !
    dire que je n’en ai jamais mangé
    et tu as oublié la queue du cochon…

    *http://www.leporello.be/media/img/xl/41.jpg

    J'aime

  6. C’est quand ta prochaine potée, ??
    Merveilleux plat convivial
    Mais après il faut prévoir une rando
    @ Bientôt de te lire
    Hier, nous étions vers la Tour d’Auvergne, une marche vivifiante de 2 à 6 ° pas +

    J'aime

  7. Ah… C’est copieux !
    Je peux pas manger cela, même avec la meilleure volonté du monde…
    Je me détourne petit à petit de la viande, des légumes mous…
    A la rigueur je pourrais me satisfaire du chou…
    Je ne connaissais de toute façon pas « la potée auvergnate » (je sais vaguement où se trouve l’Auvergne !)
    C’est un plat d’hiver, n’est-ce pas ?

    Aimé par 1 personne

    • Oui un plat d’hiver !!! Tu ne connais pas l’Auvergne ? Dommage …. Mais c’est vrai que c’est le trou du c …. du monde ! Pas de TGV ! Pas d’avions pour se déplacer sinon faire le détour par Paris ….Mais on vit bien en Auvergne ! On se serre les coudes autour d’une potée et le pèlerin perdu peut frapper à notre porte … on se serre pour lui faire une petite place … Même le Grand Georges a chanté notre hospitalité ! Si tu arrives à trouver le chemin de mon Auvergne je t’invite … Juste pour te faire changer d’avis !

      J'aime

      • Cindide,
        Tu devrais prendre garde avant d’inviter « un homme de la vague » (un « rônin ») !
        Le grand Georges… Cela me fait penser à Georges Brassens et son « auvergnat »… Je suis originaire d’un patelin à 15 km à vol d’oiseau de Sète (la ville de Georges)…
        Si vous avez gardé cette mentalité de l’hospitalité, alors vous êtes des gens de bien…
        Qui sait si un jour je n’essaierai pas de fouler les sentiers auvergnats, où que soit l’Auvergne !
        😉

        J'aime

  8. Sans pitié! Les pâtes à l’eau prévues à midi vont être bien insipides après avoir vu ce billet alléchant!
    Sans compter que la cuisine et moi on est fâchées, alors je suis bien incapable de réaliser un tel plat….
    Bon, je ne vois qu’une solution: bouge pas, j’arrive. Tu m’invites bien sûr;)

    Aimé par 1 personne

Avez-vous conscience de votre talent ? J'adore vous lire ... Je me fais du mauvais sang si vous ne passez pas ! Merci de prendre soin de moi ....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s