Pause pose

pause

Publicités

Je suis tombée sous le charme …

1

Je suis tombée sous le charme de cette placette au milieu d’immeubles qui s’enchevêtrent ! Là se côtoient
des immeubles de caractère, des immeubles plus ou moins modernes , des immeubles vétustes ! Reflet d’une
mixité sociale … Au milieu, ce petit jardin, comme j’aime ! Juste devant l’atelier de peinture où je me
rends chaque lundi en centre ville …

Jardin sauvage, comme j’aime …  à peine si l’homme a posé sa pioche !
Là,  les fleurs nobles, les sauvages, les discrètes poussent et se mêlent les unes aux autres sans soucis
pour le plaisir des yeux … Un endroit plein de charme !  

Là, aucun bruit urbain … J’ai même entendu le
« cui cui » de quelques oiseaux (clin d’œil à Popo)

2

3


4

5

6

Et puis,  je suis tombée sous le charme de ce poème … Peut-être le secret de la sérénité dans la vie !
J’aime l’idée d’être  « Amante de la vie » ! Et vous ?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents,
Ne vous laissez pas attacher,
ne permettez pas qu’on fasse sur vous des rêves impossibles…
On est en Amour avec vous tant que vous correspondez au rêve que l’on a fait sur vous,
alors le fleuve Amour coule tranquille,
les jours sont heureux sous les marronniers mauves,
Mais s’il vous arrive de ne plus être ce personnage qui marchait dans le rêve,
alors soufflent les vents contraires,
le bateau tangue, la voile se déchire,
on met les canots à la mer,
les mots d’Amour deviennent des mots-couteaux qu’on vous enfonce dans le coeur.
La personne qui hier vous chérissait vous hait aujourd’hui;
La personne qui avait une si belle oreille pour vous écouter pleurer et rire
ne peut plus supporter le son de votre voix.
Plus rien n’est négociable
On a jeté votre valise par la fenêtre,
Il pleut et vous remontez la rue dans votre pardessus noir,
Est-ce aimer que de vouloir que l’autre quitte sa propre route et son propre voyage?
Est-ce aimer que d’enfermer l’autre dans la prison de son propre rêve?

Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent
Qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents
ne vous laissez pas rêver par quelqu’un d’autre que vous même
Chacun a son chemin qu’il est seul parfois à comprendre.
Femmes et hommes de la texture de la parole et du vent,
Si nous pouvions être d’abord toutes et tous et avant tout et premièrement des amants de la vie,
alors nous ne serions plus ces éternels questionneurs,
Ces éternels mendiants qui perdent tant d’énergie
et tant de temps à attendre des autres des signes,
des baisers, de la reconnaissance
Si nous étions avant tout et premièrement des amants de la vie,
Tout nous serait cadeau
Nous ne serions jamais déçus
On ne peut se permettre de rêver que sur soi-même
Moi seul connais le chemin qui conduit au bout de mon chemin
Chacun est dans sa vie
et dans sa peau…
A chacun sa texture
son message et ses mots

Julos Beaucarne

Pour toi mon poète

tuile
Il se peut qu’une tuile soit cassée sur ton toit … Alors lève les yeux ! Tu verras peut-être l’oiseau surgir et voler autour de toi … Peut-être même plusieurs ! Alors fais gaffe aux chats de tes voisins ! Fermes la porte … Ne laisses pas  ces oiseaux prendre leur l’envol à l’extérieur ! L’hiver arrive … Gardes-les près de toi … Leurs « cui cui » sont poésie venant de la nature ! Ils t’aiment ! Ils aiment tes mots … Parles-leur ! Ce sont des poètes ! Comme toi, ils chantent l’amour et la beauté de la nature… Non je ne crois pas qu’ils se cachent pour mourir ! Au printemps prochain, tu pourras les laisser s’envoler dans ton jardin … Ils voleront au-dessus de toi lorsque  tu te balanceras sur ton rocking chair ! Peut-être même viendront-ils picorer dans ta main …

Pour toi j’ai choisi ce poème :

La tuile cassée

J’aime ouvrir les portes
Qui n’ont jamais été ouvertes
Par personne.

Des portes
Fermées à jamais où l’âme
Du hibou est absente.

Seule la toile de l’araignée
Est souveraine.
La poussière.
Les chaises
Sans dossier ni accoudoir.

Pendant qu’à travers un miroir
Au visage éteint les paupières
Du jour ressemblent
À une froide estocade.

Rien ne peut être vrai
Lorsque le papillon
Somnole
Derrière un tas de ferraille
Rouillée.

Même les murs murmurent
Une musique misérable.

Un écho
De métal surgit du sol,
Tandis que mes pas claquent
Sur la poussière endormie.

J’entends soudain la présence
D’un oiseau.
Il m’observe
Attentif à travers une tuile cassée.

Il bouge lestement
Sur le haut de sa poutre
Et picore le bois
Avec son minuscule bec blanc.

Je comprends donc
Qu’il n’existe pas
Vraiment
De solitude.

Des yeux
De la taille de l’univers
Scrutent de loin
Chacun de mes gestes.

Patricio Sanchez

Savoir l’éduquer !

education

En avoir une chez soi s’avère être une responsabilité importante dans les soins et dans la durée sachant qu’elle peut vivre très,très longtemps … N’étant pas un jouet mais un être vivant, elle saura être très attachante si vous vous occupez d’elle ou très distante et fuyante en cas de négligence de votre part. Il faut la prendre pour soi car la responsabilité de son devenir vous incombera pour de longues années.
Tout d’abord, avant d’en prendre une, il faut s’intérroger sur la superficie de terrain dont vous disposez et de la région où vous habitez.

Une petite maison en bord de mer ou dans un terrain volcanique en moyenne montagne peut faire l’affaire mais à condition de disposer d’un jardin bien clôturé car il est important d’eviter les escapades de votre compagne …Pour cela vous pouvez utiliser soit du fil barbelé, soit du fil lisse mais en aucun cas une clôture électrique.

Approche et Manipulations

Tout d’abord, en avoir une très jeune n’est pas une bonne idée. Entre 15 et 20 ans, c’est encore l’âge où elle reçoit de ses ainés une éducation et se sociabilise. C’est aussi l’âge où elle joue avec ses compagnons … En avoir une de 25 ans me paraît raisonnable ! Cela permet de voir sa taille définitive, son caractère, sa sociabilisation.

Comment l’approcher ?

Son approche doit se faire sans friandise afin qu’elle ne vienne pas quémander pour un oui ou pour un non ! L’échange de caresses fera toute la différence. Si elle est hésitante, faites quelques grimaces devant elle pour la faire rire … Hi ! Hi ! Elle va adorer ! Elle va être rassurée.

Comment cohabiter ensemble ?

Le « vivre ensemble », longtemps et bien, est très difficile si vous ne lui donnez pas assez à manger ou des trucs qu’elle n’aime pas ! De même prévoyez une literie moelleuse et chaude afin qu’elle puisse passer l’hiver agréablement … Veillez à lui donner à boire suffisamment ! Afin de la tranquilliser vous pouvez la caresser entre les pattes arrières ou la chatouiller derrière les oreilles même quand elle mange … Tout cela contribue à ne pas la stresser … Après quelques jours ensemble, elle vous mangera dans la main ! Ensuite il faut l’habituer à vous aimer ! Commencez par lui lever les membres antérieurs en lui parlant avec douceur, en lui disant un mot clé (par exemple « Je t’aime » !) qu’elle assimiliera très vite en vous entourant le cou de ses membres antérieurs pour vous donner toute la tendresse que vous attendez d’elle ! Faites de même pour les postérieurs mais prudence sur les éventuelles ruades possibles. Il se peut, en effet qu’elle manisfeste une certaine peur la première fois ! Patience, voilà la qualité essentielle dont vous devrez vous munir pour l’amadouer …

Après quelques jours, elle devrait retrouver son calme si vous pensez à aller la voir de temps en temps en gardant toujours à l’esprit que vous devez la traiter avec une extrême douceur ! Promenez-vous avec elle lorsque la météo est clémente ! Pour la faire avancer il suffit, bien souvent, de quelques petites tapes sur la croupe … Cela va l’amuser ! Mais une incitation par la voix est parfois nécessaire ! Soyez ferme !

Après quelques mois de vie commune et si vous avez réussi ces manipulations, soyez sûr que vous aurez acquis une autorité et une certaine fermeté afin de la dominer sans recours à la violence …

Et chaque jour, lorsque vous pénétrerez dans sa crèche, elle vous accueillera avec un « Hi Han » joyeux ! Pour vous le bonheur …

En vous souhaitant un bon WE je vous embrasse avec douceur !

Signé l’ânn’onyme

Auto critique

femme méchante 2

Morphologie et Morphopsychologie

La morphopsychologie part du principe que des types morphologiques correspondent à des types de personnalités. 

Morphologie vient du grec: morphê (forme) et logos (science).

L’étude de la morphologie est une science qui a plus de 5000 ans d’âge. Elle ne se basait alors sur aucune
recherche sérieuse, et faisait plutôt appel à l’imagination.

Plus tard, d’autres sciences sont venues au secours de la morphologie, la physiologie et l’anatomie en particulier.

Alors puisqu’ils l’ont fait il y a 5000 ans, je peux le faire ! J’ai essayé de faire appel à mon imagination
pour interpréter la personnalité de cette femme dont j’ai peint le visage !

Qu’ai-je vu d’après son front,
son nez, ses yeux, sa bouche et l’expression de son visage en général ?

Front haut et sans aucune expression …

Le nez court et pincé démontre pour moi une rigidité d’esprit chez cette femme ….

Les sourcils bien dessinés sans arrondis ainsi que l’absence de cils montre pour moi un manque de fantaisie
chez cette femme ! Par contre les cils blancs sous les yeux montrent pour moi un désir d’originalité chez
cette femme afin de se faire remarquer ! Excentrique ? Goût douteux à mon avis !

Certes, la bouche est pulpeuse et pourrait être sensuelle si un soupçon de sourire se profilait en montrant
quelques dents mais ce n’est pas le cas …

Le menton est démesurément long, renfrogné et là aussi, sans aucune expression ! Pas la moindre faussette qui
adoucirait ce défaut !

En conclusion, je dirais que les traits du visage de cette femme sont d’une sévèrité affigeante même si elle
a pris soin de mettre une feur dans ses cheveux ! Je pense que cette femme a une très haute estime d’elle-
même, un soupçon méprisante, peut-être jalouse et même hypocrite ! Au fond, une méchante femme  quoi !!!

L’homme qui serait séduit par ce visage risque d’être fort déçu par sa personnalité !

Une allumeuse à coup sûr ….

Je vais essayer de la rendre plus sympathique en retouchant mais je ne garantis pas le résultat !

Et vous qu’en pensez-vous ? Votre avis m’intéresse …

Journée du Patrimoine

Image1

Je vous avais promis un topo sur le Domaine Royal de Randan visité samedi à l’occasion des Journées du Patrimoine ! Malheureusement je n’ai vu que des ruines … Tout ce qui m’aurait intéressée était impossible à visiter … Chapelle, musée de trophées de chasse occupés par des concerts (payant) au milieu de l’après midi ! J’aurais aimé, aussi, visiter les cuisines mais après avoir suivi un groupe guidé pendant plus d’une heure, j’ai été éjectée par le guide prétextant que je n’avais pas suivi le bon groupe ! Donc je n’ai rien vu de ce que je voulais découvrir ! Conclusion aucun ménagement lorsqu’on ne paie pas sa visite ! Pour moi les visites dans le cadre des Journées du Patrimoine c’est terminé ! Je suis convaincue que beaucoup de personnes sur d’autres sites ont subi le même sort ! Visites succintes sans aucun doute … La prochaine fois je paierai et ainsi je pourrai rouspéter à mon aise …Enfin bref !

Je vous laisse découvrir quelques photos supplémentaires partagées par Rose mon aminaute … Allez y faire un tour c’est gratuit !!!
http://golondrina63auv.canalblog.com
Pour la partie historique visitez les liens ci-dessous … Tout, vous allez savoir sur ce château qui vaut le détour parce qu’il était à l’époque à la pointe de la modernité, un peu comme le château de Trévarez en Bretagne … Parcs immenses et magnifiques autour de ces deux châteaux ! Bravo à Adélaïde d’Orléans soeurette de Louis Philippe et ensuite transmise à la Contesse de Paris à la chute de la Monarchie … Dommage qu’ensuite, le Comte de Mompensier (héritier) ait épousé une méchante femme espagnole pour le fric sans doute (C’est elle qui a mis le feu à ce château semble-t-il !) Jalouse aussi ! Très moche, elle avait le nez crochue m’a dit une personne du pays qui l’aurait rencontrée chez le coiffeur ! Enfin bref, je n’ai pas fait de calcul savant concernant son âge mais cette révèlation me paraît totalement louffoque ! Toujours est-il que cette espagnole ne se plaisait pas dans notre Auvergne !

http://www.tourisme-riomlimagne.fr/nature-decouvertes/chateaux-et-demeures/domaine-royal-de-randan

http://www.auvergne-tourisme.info/articles/le-domaine-royal-de-randan-519-1.html
http://www.auvergne-centrefrance.com/geotouring/curieux/domaine-randan/domaine-de-randan.htm

Image2

Image3

Image4