Pourquoi ce soir je pense à lui ?

satam03

Je me souviens ce temps, ce temps où s’achevait ma toute petite enfance …

Pour un centime de franc de pourboire, je servais l’essence afin d’aider mon papa ! Il s’apellait « Abel » et c’est pour cela que tous les gens du village l’appelait L’Emir … L’Emir Abel, ils disaient ou Bébel pour les intimes !

Et moi je pompais, je pompais comme les schaddocks pour acheter quoi ? Des caramels chez l’épicière d’à côté ! Avec sa vieille balance, la vieille dame pesait et moi je disais « Dis madame, aujourd’hui tu peux m’en mettre pour 10 centimes stp ? » Quoi donc disait la dame ? Ben, des caramels pardi ! Oh la la disait la vieille dame tu es gourmande toi ! Je ressortais les poches pleines et je suçais, je suçais mes caramels mous ! Ensuite je retournais vers ma pompe et papa disait « Mais où donc étais-tu passée ma fille ?  » Et là je me tortillais en croisant les jambes !!! Envie de faire pipi Papa ! Juste envie de faire pipi … Tiens voilà un client ! Alors je me remettais à pomper … pomper … pomper ! Les centimes gonflaient les poches de mon tablier, alors je retournais voir la vieille dame … Stp pour 20 centimes cette fois ! Et je repartais les poches gonglées … Je suçais, suçais jusqu’au soir ! Et le soir Maman disait « Manges ta soupe ! Qu’as-tu ? T’es malade ? T’as pas faim ?

Publicités

9 réflexions sur “Pourquoi ce soir je pense à lui ?

  1. Souvenirs, souvenirs…ce n’est pas moi qui pompait, mais j’étais fascinée par l’essence qui moussait en montant et descendant dans les réservoirs! Amusant que ça m’ait marquée! Moi, la dame aux bonbons n’était pas vieille, mais c’était la honte du village, elle vivait  » à la colle »!!! Hihi! La « colle » s’est répandue ces temps-ci! Autre siècle, autres mœurs…Merci de réveiller ces images . Bonsoir A+

    J'aime

  2. caramel nougat sucre’d’orge bâton’de’réglisse berlingot toute mon enfance, j’ajoute le sucre que je faisais fondre juste comme il faut ds une cuiller au feu du gaz, et encore tiède et mou que je dégustais,, moi devenu apprenti savant nourricier, ma vocation tu sais !

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou, et moi je n’avais pas droit aux bonbons quand j’étais petite ! Et j’étais obéissante en plus…Sympathiques tes souvenirs Anne . Bises

    J'aime

  4. Tu as commencé tôt à savoir compter, gérer, et apprendre qu’on n’a rien sans effort. Tout autant que le fruit du travail, ces petites récompenses laissent toujours une trace agréable dans nos mémoires.

    J'aime

  5. Bonsoir Anne… ah façon Shaddocks… Pas un centime de franc de pourboire, mais avec quel argent allais-tu te remplir les poches… oh ne me dit pas que… sourire… j’ai souvenir d’une autre pompe pour vélomoteur… j’allais faire le plein chez le garagiste du coin ! Merci… Bises de JB

    J'aime

Avez-vous conscience de votre talent ? J'adore vous lire ... Je me fais du mauvais sang si vous ne passez pas ! Merci de prendre soin de moi ....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s