La bûche

Buche

 

Ce matin-là, le temps était magnifique … Certes il faisait froid, vraiment très froid !
Le nez au vent, je glissais tranquillement, bien positionnée sur mes planches … Je virais et virvoltais
joyeusement me sentant comme un oiseau, légère comme une plume !
Comment aurais-je pu subodorer que j’allasse tomber dans ce trou ? Certes la piste était étroite , très
étroite ! A droite, un ravin …

Il a suffit d’un signe, d’un tout petit signe de mon compagnon pour que je stoppasses d’un seul coup mon parcours .. Comment aurais-pu subodorer que la piste verglasse à ce point ! Rien ne laissait subodorer qu’il aurait pu en être ainsi ce matin là ! Le soleil brillait … Les choucas volaient autour de moi ! Etait-ce le signe où je devais subodorer un danger imminent ? Encore eût-il fallu que je l’eusse subodoré !

Mais non !
 Rien subodoré … Quel âne je fus !

Paniquée par la glace, il m’était, maintenant, impossible de virer … J’étais paralysée … Pourtant,
indépendamment de ma volonté, mes genoux se mirent à s’entrochoquer, un peu comme s’ils jouaient des
castagnètes … A cet instant, je subodorai que ce jeu allait me laisser des séquelles bleuâtres …

Il me fallait maintenant user du plan dérapage d’urgence ! Tremblante sur mes planches, il fallait
absolument que je dérapasse doucement en prenant du recul afin de me retrouver au milieu de la piste !
Avais-je mal amorcé ma manoeuvre ? Toujours fut-il que, au lieu de reculer mes planches avançassent
dangereusement au-dessus du ravin et soudain ? Comme les choucas, je pris mon envol et me posa dix mètres
plus bas dans le trou non sans dommages collatéraux … Ma capuche vola derrière moi, mes bâtons jouèrent une
partie d’escrime, et moi je glissai rapidement sur le dos en souriant aux anges qui me protégaient !!!
J’étais vivante …

Je ne vous explique pas les suites de cette bûche sur mon dos ! Je subodore qu’elle fut à l’origine de mes
maux actuels …

Excusez la « pompeusité » de ce texte mais j’avoue m’être bien amusée à écrire ce texte qui, sans nul doute,
comporte de nombreuses monstruosités grammaticales zé orthographiques … Je vous laisse le soin de m’en
faire la remarque étant ouverte à toutes critiques !

Et voilà … Peut-être une petite pause s’impose … Préparatifs de Noël … Un peu de recul aussi …

Bon WE à toutes et tous ! Prenez soin de vous … Bisous

Publicités

14 réflexions sur “La bûche

  1. BONJOUR ANNICK !

    Plus que le fou-rire pour la chute, j’ai bien aimé l’étude de style !

    Mais c’est vrai que ce verbe « subodorer » est lourd, si lourd !…….En poésie il est difficile à placer, je préfère les verbes « deviner », « entrevoir », « flairer », « pressentir » ou même « soupçonner » ou mieux encore, utiliser les cinq !
    Ne m’en tiens pas rigueur, je peux t’affirmer que beaucoup de mes « followers » ne seraient pas capables de « proser » comme toi !

    Gros Bisous Annick !

    Aimé par 2 people

  2. J’ai bien aimé glisser sur tes mots et rebondir sur les obstacles grammaticaux.
    La chute finale aurait pu être fatale.

    Tu subodores que tes maux actuels en seraient une séquelle…
    Je suppute que c’est une histoire ancienne que tu nous narre là?

    Ce dimanche matin, la statue de Vercingétorix était assez bien dégagée. Par contre, celle du Général Desaix était coincée entre les « montagnes russes » pour enfants et la « grande roue ». Donc pratiquement inaccessible. Mais j’y retournerai après les festivités.

    Je te souhaite un bon début de semaine. Le soleil peine à réchauffer l’air glacial.
    Bise, Michel

    Aimé par 1 personne

  3. Pour que j’ose corriger ton texte, il eut fallu que je fusse irréprochable sur les miens. Mon maître d’école n’a pas toujours été très doué pour m’enseigner le bon français, peut-être eut il fallu que je le su… oh! non!? c’est imparfait le subjonctif!!! Hihi!
    Bon dimanche

    Aimé par 1 personne

  4. Je subodore que la prochaine bûche va dévaler une pente à pic, se rétablir en creux de vallée, slalomer dans d’obscures couloirs, plonger dans une eau froide avant d’être engloutie par une trombe d’eau bruyante
    Bon weekend
    Dany

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour ,tu as joué la Carmen des Neiges ! Quand la bûche est un gadin d’envergure,les choucas ont essayé de te dire :olé , attention ,ça craint dur pour toi….nous krôayons….hi ….oh! làlà…
    Ce style ,c’est chuté avec classe et distinction ,j’adore ces écrits à l’ancienne ….
    Bises…de ton affectionnée Hécate

    Aimé par 1 personne

  6. bonjour! …subodorez, subodorez, il en restera toujours quelque chose… n’oublions pas que l’argent ne subodore pas…(celle ci, j’en suis assez content!!) !!
    je n’aime pas les jeux de glisse, parce qu’il n’y a pas de freins… et je vois que ce n’est pas de tout repos…! bon week end, bises, daniel!

    Aimé par 1 personne

  7. La bûche, de circonstance, on préfère celle dans le feu ou sur la table à Noël… quant à la photo, qui cherche trouve ! Mais il est bien « tombé » chez toi, tu as su lui donner suite à un temps qui fait tjs sourire.. ,-) bises, jill

    Aimé par 1 personne

  8. Je subodore que tu as abusé de ce vocable de façon espiègle pour nous faire avaler cette bûche peut amène en cette période de fêtes.. Na !
    Je ne suis pas très coutumière du subjonctif donc je n’aurais pas écrit que j’allasse tomber mais que j’allais tomber. J’aurais aussi écrit : Toujours est-il, que au lieu de reculer mes planches avancèrent…; je pris mon envol et me posai….
    Bon en fait je te souhaite de passer de bonne fêtes et j’espère que tu vas mieux. Bisous bisous

    Aimé par 1 personne

Avez-vous conscience de votre talent ? J'adore vous lire ... Je me fais du mauvais sang si vous ne passez pas ! Merci de prendre soin de moi ....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s