Ma toile de rêve

1

 

2

 

Dès le petit matin je brode,
Je croise mes mots avec bonheur…
A l’ ouvrage je mets mon coeur
Mon esprit vagabonde
Mon imagination abonde …
Des mots simplets,
Des mots discrets,
Des mots croisés,
Des mots vifs,
Des mots naïfs ….

Sur ma trame, seule, ,je ris
De voir si belle ma broderie
Chaque jour, elle enjolive ma vie !
Je couds mes fleurs d’amour et d’amitié,
Mais chutt ! Mon canevas reste secret !
Pas de vernissage prévu …

La nuit tombée, je brode encore
Des mots maladroits en lettres d’argent ou d’or
Souvent la lune m’observe … elle se moque !
Oh la vilaine !!! Sait-elle que je ne suis qu’un âne ?
Minuit déjà, je pense à quoi moi ?

Au dodo !

Ah ! Ah ! Je sens que ça va faire rigoler dans les chaumières ça ! Moqueurs va !

Et puis un peu de zik … Une trés jolie chanson romantique comme j’aime … Je vous laisse déguster et vous souhaite un très bon dimanche ! Bisous dominicaux

 

 

P’tites mains

couturiere[1]gif couture

 

Trop grand ?
No problème …
Fronces ou p’tits plis ?
Des p’tits plis, je plisse, je plisse !
Quatre, cinq, six, dix ?
Va pour dix !
Rétrécir, rétrécir !
V’là c’k’ce j’vais faire ….
En avant, j’pique, j’pique !
Des p’tits points, toujours des p’tits points !
Avant, arrière !
Faut k’qu’ça tienne !
Essayage ….
Zut trop petit !
En avant j’dépique, j’dépique !
Waouah c’est dur dur !
Les p’tits points tout p’tits …
Va falloir réviser la piqueuse !
C’est pas c’ke j’préfère …
Mais zut faut dépiquer !
P’tit ciseau à la fête
Coupe, coupe les p’tits points …
Coupe le fil !
Avant, arrière !
Un deux trois, des pt’its plis en moins !
Zut j’ai fait un trou …
Et un autre !
Des p’tits trous, toujours des p’tits trous !
Chui la championne des pt’tits trous !
Essayage, ça va mieux …
Mais y a des p’tits trous !
Des p’tits trous partout partout …
No problème ….
J’vais boucher les trous !
Des zig zag partout partout !!!
J’pique, j’pique …
Atelier de couture en fête !
Essayage !
ça va, mais c’est moche !
Moche, c’est moche …
ça m’prend la tête !
La tête sans dessus dessous …
Insomnies, cauchemars….

J’vois plus qu’une solution …
Poubelle !

Et puis un peu de zik

ça pique un peu l’oreille hein ? 

./

noirDef6

Funambule sur une corde fragile
j’avançais inhabile ….
Soudain un faux pas !
Plongée…. Patatra ./

C’était juste un cauchemar … Ouf ! 

Ce matin, pour chasser ce cauchemar, j’ai pris la direction de mon club de Rigologie !

Séance extra … Dommage peu d’hommes assistent à ce cours ! Un seul, mais un moteur de rire à lui tout seul … J’ai aimé, vraiment beaucoup aimé la chorégraphie que nous avons créer ensemble avec une petite jeune femme magrhébine, si jolie, si douce … Le but du jeu était de créer une synchronisation totale de nos gestes grâce au sourire, les yeux dans les yeux,   mais aussi de la musique … Ce fut magique ! Vraiment quelques minutes de bonheur …

Le Sedov

Le sedov

 

Le Sedov est le plus grand voilier navire-école du monde. Navire de commerce allemand construit en 1921, il est donné à la Russie en 1950 à titre de dommage de guerre et devient navire école des élèves officiers de l’université maritime de Mourmansk.

J’ai vu ce magnifique quatre-mâts à Brest ! J’ai donné des petites galettes à manger aux petits mousses russes embarqués à son bord … Très attendrissants ces gamins ! Presque des enfants … Souvenirs .. souvenirs !

Et puis un peu de zik d’un talentueux compositeur russe … Ouvrez grand vos oreilles (comme dirait Fanfan mon aminaute !) et prenez-en plein les mirettes (comme on dit chez moi en Auvergne!)

 

 

 

Et puis un petit tour à St Petersburg si ça vous dit ! La ville la plus européenne de Russie me disait hier un ami à mon atelier de peinture … Amoureux de St Petersburg, il m’avait fait partager ses photos lorsqu’il est rentré de sa mission pendant plusieurs années dans cette ville ! Grâce à lui, j’ai beaucoup appris de cette ville, de son histoire … de tout ! Dommage je n’ai pas retrouvé ses photos enfouies dans mon disque dur externe … Mon ordi refuse obstinément de le reconnaître le coquin !

 

 

Enfin je l’ai !!!

946125_1677444885830981_1027686998303212014_n

 

Je l’ai attendu très longtemps mais j’ai enfin réussi … Je dois dire que l’Inspecteur PLOUKCEMEC n’a pas été  tendre  avec les candidats … Voilà plus de 50 ans que j’essaie de l’obtenir mais enfin je l’ai ! Droit enfin au bonnet rouge ou rose mais surtout au pâté Hénaff gratis miam  ! Elle est pas belle la vie hein ? Oh la la je suis contente ! Exonérée d’impôts français maintenant et toute la vie pour en profiter ! 

Allez un peu de zik maintenant ….

Chaussons de danse

Petits chaussons de danse

Cette toile est destinée à ma petite fille Eulalie … J’espère qu’elle lui plaira ! J’ai pris beaucoup de plaisir à peindre ces petits chaussons …

Et puis un poème pour vous !

Le Beau Navire

Je veux te raconter, ô molle enchanteresse !
Les diverses beautés qui parent ta jeunesse ;
Je veux te peindre ta beauté,
Où l’enfance s’allie à la maturité.

Quand tu vas balayant l’air de ta jupe large,
Tu fais l’effet d’un beau vaisseau qui prend le large,
Chargé de toile, et va roulant
Suivant un rhythme doux, et paresseux, et lent.

Sur ton cou large et rond, sur tes épaules grasses,
Ta tête se pavane avec d’étranges grâces ;
D’un air placide et triomphant
Tu passes ton chemin, majestueuse enfant.

Je veux te raconter, ô molle enchanteresse !
Les diverses beautés qui parent ta jeunesse ;
Je veux te peindre ta beauté,
Où l’enfance s’allie à la maturité.

Ta gorge qui s’avance et qui pousse la moire,
Ta gorge triomphante est une belle armoire
Dont les panneaux bombés et clairs
Comme les boucliers accrochent des éclairs,

Boucliers provoquants, armés de pointes roses !
Armoire à doux secrets, pleine de bonnes choses,
De vins, de parfums, de liqueurs
Qui feraient délirer les cerveaux et les coeurs !

Quand tu vas balayant l’air de ta jupe large,
Tu fais l’effet d’un beau vaisseau qui prend le large,
Chargé de toile, et va roulant
Suivant un rhythme doux, et paresseux, et lent.

Tes nobles jambes, sous les volants qu’elles chassent,
Tourmentent les désirs obscurs et les agacent,
Comme deux sorcières qui font
Tourner un philtre noir dans un vase profond.

Tes bras, qui se joueraient des précoces hercules,
Sont des boas luisants les solides émules,
Faits pour serrer obstinément,
Comme pour l’imprimer dans ton coeur, ton amant.

Sur ton cou large et rond, sur tes épaules grasses,
Ta tête se pavane avec d’étranges grâces ;
D’un air placide et triomphant
Tu passes ton chemin, majestueuse enfant.

Charles Baudelaire

Et puis un peu de zik zik ….

 

Matin d’hiver dans mon jardin … C’était hier !

1

 

2

 

3.jpg

 

4

 

5.jpg

 

6

 

7

 

Voilà ! Ce fut une magnifique journée « cocooning » …
Me suis nourrie d’amour en poèsie …
J’ai étanché ma soif de tendresse en musique !

« Matin, j’ai tout aimé »

Matin, j’ai tout aimé, et j’ai tout trop aimé ;
À l’heure où les humains vous demandent la force
Pour aborder la vie accommodante ou torse,
Rendez mon cœur pesant, calme et demi-fermé.

Les humains au réveil ont besoin qu’on les hèle,
Mais mon esprit aigu n’a connu que l’excès ;
Je serais tel qu’eux tous, Matin ! s’il vous plaisait
De laisser quelquefois se reposer mon zèle.

C’est par mon étendue et mon élan sans frein
Que mon être, cherchant ses frères, les dépasse,
Et que je suis toujours montante dans l’espace
Comme le cri du coq et l’ouragan marin !

L’univers chaque jour fit appel à ma vie,
J’ai répondu sans cesse à son désir puissant
Mais faites qu’en ce jour candide et fleurissant
Je demeure sans vœux, sans voix et sans envie.

Atténuez le feu qui trouble ma raison,
Que ma sagesse seule agisse sur mon cœur,
Et que je ne sois plus cet éternel vainqueur
Qui, marchant le premier, sans prudence et sans peur,
Loin des chemins tracés, des labours, des maisons,
Semble un dieu délaissé, debout sur l’horizon…

Anna de Noailles (1876-1933)
Recueil : Poèmes de l’amour (1924).

 

 

Qui sait ?

spleen

 

C’est bien vrai ça !!! C’est comme mon ordi, un coup de soufflette n’a pas changé grand chose alors j’attends de voir venir la fin, tranquillement, zen ! C’est un peu comme la mort quand on vous dit « C’est pas pour demain ! »

Qui sait ? Qui sait ? Restons zen toujours …

Petite pause réflexion

1922828281

 

Plus grand chose à vous mettre sous les yeux !!!! Ma muse s’est envolée …

Juste vous dire … Il neige chez moi !  J’m’en va sortir ma luge … J’aurais sans doute des photos succulentes à vous proposer mais je crains qu’elles soient un peu difficiles à afficher …. Mon ordi commence aussi à me lâcher  !  Pfffffffffffff ! 

Analyse comptable à long terme …

 

 

Man doing his accounting, financial adviser working

 

 

J’avoue que je ne résiste pas à vous faire partager cette analyse (la gymnastique des comptes m’ayant passionnée fut un temps, hélas lointain ….) ! Je l’ai trouvé savoureuse (Merci Yann de mon FB !)
Nous sommes très loin du romantisme de mon article précédent … Personnellement je crois que cette jeune femme s’est trompée, comment dire ? de « cheval » ! Elle aurait dû miser sur un très très très riche marchand d’Art … Si si si il y en a !!! Pour un marchand d’art, la beauté prend toujours de la valeur … Non ?

Mariage et Analyse financière

Ceci est un article paru dans une revue financière aux U.S.A.
Une femme a écrit à un ‘Cabinet conseil en investissements‘ pour demander des adresses en vue d’épouser un homme très riche.
Ceci est déjà cocasse, mais le plus drôle, c’est la réponse bien fondée que lui a adressée l’analyste financier.
Voici l’annonce déposée par la jeune femme :
« Je suis une belle jeune femme (je dirais même très belle) de 25 ans, bien élevée et j’ai de la classe. Je souhaite me marier avec un homme qui gagne au moins un demi-million de dollars par an. Avez-vous dans vos fichiers les adresses de quelques hommes célibataires (veufs ou divorcés) qui gagnent 500.000 dollars ou plus ?
J’ai déjà été fiancée à des hommes qui gagnent de 200 à 250 mille dollars pas plus …mais 250 mille ce n’est pas suffisant pour que je puisse vivre à Central Park West. Je connais une femme, dans mon cours de yoga, qui s’est mariée à un banquier. Elle vit dans Tribeca, et pourtant elle n’est ni aussi belle que moi, et pas même intelligente. Mais alors, qu’a-t-elle fait que je n’ai pas fait ? Comment puis-je atteindre son niveau de vie ? »
Raphaela S
Réponse de l’expert :
J’ai lu votre courrier avec une grande attention, et après avoir longuement étudié votre demande c’est avec grand soin que je me suis livré à une analyse financière de votre situation.
Premièrement, je ne vous fais pas perdre de temps puisque moi même je gagne plus de 500 mille dollars par an. Ceci étant dit, je considère les faits de la façon suivante. Ce que vous offrez est simplement une bien mauvaise affaire.
Voici pourquoi :
Laissons les subterfuges de côté.. Ce que vous proposez est une affaire simple à résumer. Vous mettez votre beauté physique et je mets l’argent. L’offre est claire et sans détours. Cependant un problème existe : il est certain que votre beauté va s’étioler et va un jour disparaître, alors qu’en même temps, mes revenus et ma fortune continueront très probablement de croître… Ainsi, ‘en termes économiques’, vous êtes un passif qui subit une dépréciation et je suis un actif qui produit des dividendes. Vous subissez donc une dépréciation, mais comme celle-ci est progressive, votre valeur diminue de plus en plus vite !
Soyons plus précis : Vous avez aujourd’hui 25 ans, vous êtes belle et sans doute le resterez vous durant les 5 ou 10 années à venir. Mais chaque année un peu moins, et quand vous vous comparerez à une photo prise aujourd’hui, vous constaterez combien vous avez vieilli. Cela signifie que vous êtes aujourd’hui dans la ‘phase de croissance’ : c’est donc le bon moment pour être vendue mais non pour être achetée.
En utilisant le langage de Wall Street, celui qui vous possède aujourd’hui à intérêt à vous avoir en ‘Trading position’ (position de vente) et non dans ‘buy and hold‘ (acheter et conserver)… c’est pourtant ce que vous offrez …
Par conséquent, toujours en termes économiques, le mariage (qui est un ‘ buy and hold ‘) avec vous n’est pas une bonne affaire à moyen ou à long terme. En revanche, la location pourrait se révéler une affaire raisonnable dont nous pourrions discuter vous et moi. Cependant, je souhaite faire – ce qui est une pratique habituelle en affaire – un essai, c’est à dire un ‘ test drive ‘ avant de concrétiser l’opération.
Somme toute : comme le fait de vous acheter est une mauvaise affaire pour cause de dévaluation croissante, je vous propose une location aussi longtemps que le matériel restera en bon état.
En attendant de vos nouvelles,
Cordialement à vous

 

 

analyse comptable 2