Chaussons de danse

Petits chaussons de danse

Cette toile est destinée à ma petite fille Eulalie … J’espère qu’elle lui plaira ! J’ai pris beaucoup de plaisir à peindre ces petits chaussons …

Et puis un poème pour vous !

Le Beau Navire

Je veux te raconter, ô molle enchanteresse !
Les diverses beautés qui parent ta jeunesse ;
Je veux te peindre ta beauté,
Où l’enfance s’allie à la maturité.

Quand tu vas balayant l’air de ta jupe large,
Tu fais l’effet d’un beau vaisseau qui prend le large,
Chargé de toile, et va roulant
Suivant un rhythme doux, et paresseux, et lent.

Sur ton cou large et rond, sur tes épaules grasses,
Ta tête se pavane avec d’étranges grâces ;
D’un air placide et triomphant
Tu passes ton chemin, majestueuse enfant.

Je veux te raconter, ô molle enchanteresse !
Les diverses beautés qui parent ta jeunesse ;
Je veux te peindre ta beauté,
Où l’enfance s’allie à la maturité.

Ta gorge qui s’avance et qui pousse la moire,
Ta gorge triomphante est une belle armoire
Dont les panneaux bombés et clairs
Comme les boucliers accrochent des éclairs,

Boucliers provoquants, armés de pointes roses !
Armoire à doux secrets, pleine de bonnes choses,
De vins, de parfums, de liqueurs
Qui feraient délirer les cerveaux et les coeurs !

Quand tu vas balayant l’air de ta jupe large,
Tu fais l’effet d’un beau vaisseau qui prend le large,
Chargé de toile, et va roulant
Suivant un rhythme doux, et paresseux, et lent.

Tes nobles jambes, sous les volants qu’elles chassent,
Tourmentent les désirs obscurs et les agacent,
Comme deux sorcières qui font
Tourner un philtre noir dans un vase profond.

Tes bras, qui se joueraient des précoces hercules,
Sont des boas luisants les solides émules,
Faits pour serrer obstinément,
Comme pour l’imprimer dans ton coeur, ton amant.

Sur ton cou large et rond, sur tes épaules grasses,
Ta tête se pavane avec d’étranges grâces ;
D’un air placide et triomphant
Tu passes ton chemin, majestueuse enfant.

Charles Baudelaire

Et puis un peu de zik zik ….

 

Publicités

12 réflexions sur “Chaussons de danse

  1. Bonjour Cindy
    qui ne connaît pas les Petits chaussons c était un très beau film j ai aimer et les larmes me coulaient franchement merci et ce que tu réalise c est Splendide délicat et beau bien sur ta petite fille cela va lui plaire je te souhaite un bon Dimanche bisous Danielle

    Aimé par 1 personne

  2. Beaux souvenirs, : je me suis déguisée en Chaplin j’ai récité quelques morceaux de Baudelaire et les chaussons m’ont fait bien souffrir ! mais c’était le bon temps !!

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour ma belle ! Impossible de venir sur ton blog hier (en maintenance) ils sont jolis ces chaussons de danse ! Le rêve de mon enfance ….Elle ne pourra qu’être ravie. Bises

    Aimé par 2 people

  4. Que d’émotion d’entendre et de voir Limelight en illustration à ta jolie toile. Toujours émouvant d’imaginer ce que les chaussons de danse ont à raconter de leur vécu aux pieds de petits rats ou d’étoiles. Beauté et souffrance réunies. Quant à Baudelaire, son Ode à celle qui fait battre son coeur nous transporte dans le monde du romantisme. Voilà un joli billet. Bisous et bravo

    Aimé par 2 people

  5. BONJOUR ANNICK !

    Puis-je te dire que je n’ai pas besoin de lire ce poème (Prince des poètes) ni d’écouter Réjane et d’adorer Charlot !

    Pour BAUDELAIRE, non seulement c’est un magicien des vers et des rimes, mais, lui, il raconte des histoires, tu vois les mouvement et les formes, tu entends les bruits et les voix, même les odeurs planent au dessus der ses strophes !
    Pour Charles CHAPIN, c’est l’exemple même de ces très grandes stars : « Je t’aime et moi nom plus ! »
    Moi, quand je prends une cuite aux Whisky d’Islay ou de Skye (du nectar), je ne dis pas après le mal de tête que c’est de la merde !……….. J’aime toujours !

    Tiens, ce petit cadeau de peintures que j’aimerais réussir !

    Gros Bisous Annick !

    Aimé par 2 people

  6. elle devrait, parce qu’ ils sont bien jolis ces chaussons !
    Dis moi, Beaudelaire ne décrit pas une goélette, mais plutôt un tanker !
    Merci pour cette musique que je n’ avais pas entendu depuis longtemps !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

    Aimé par 2 people

  7. quelle belle chanson, quel beau film, le « mal d’amour », y’a pos plus triste qu’un clown tu sais, une fois l’émotion du spectacle qui retombe se refroidit, ce Charlot est d’une tendresse infinie, un génie du coeur qui fond d’humour et de poézie, le troisième degré de l’âme qui s’exprime en ne blessant jamais
    la peinture commence à intégrer un peu de flou ds les couleurs, de fondu, j’aime
    Qt au poème, çte beaudelaire un génie, travaillé par le démon, et le transcendant tj
    ton blog est beau mm plus que d’habitude…ENCORE… continue stp ,, bizoux dt à Eulalie…

    Aimé par 3 people

Avez-vous conscience de votre talent ? J'adore vous lire ... Je me fais du mauvais sang si vous ne passez pas ! Merci de prendre soin de moi ....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s