Oh !

oh

 

oh 2

Oh !!!! C’était un petit bouquet pour ma voisine mais je veux le partager avec vous virtuellement … Ce sont des Germini entourés de Thlaspi,
petites feuilles vertes, aériennes et légères ! J’ai composé ce bouquet chez ma fleuriste … Bien sûr, elle a ajouté un petit porte bonheur,
une petite coccinelle ! J’espère que ma voisine ne l’aura pas mise à la poubelle car je les collectionne … Heu ! je n’ai pas osé lui faire
remarquer ! J’ai une vingtaine de ces petites bestioles « Porte Bonheur » collés sur la hotte dans ma cuisine (Des bouquets reçus !) Ma petite
fille les adore et lorsqu’elle vient me dit « Oh Mamick, tu m’donnes une petite coccinelle ? » Je lui réponds « Oh non ma puce … elles sont
collées et si je les décolle elles ne pourront être recollées ailleurs … Tu vois, ces coccinelles sont mes petits « porte bonheur » comme toi ma
petite puce mais toi tu es collée à mon cœur pour toujours ! »

Et puis mon petit coin de poésie

Bonheur lucide.

Poète : Alphonse Beauregard (1881-1924)

Recueil : Les alternances (1921).

J’avais le souvenir d’ineffables aurores,
De ruisseaux cascadants cachés dans les vallons,
De pourpres archipels et de grèves sonores
Que visitent les flots crêtes et les hérons.

Je gardais le sourire accueillant des pinières
Qui filtrent le soleil dans leur dôme verni.
J’avais en moi des horizons où les rivières,
Dévalant des hauteurs, coulent vers l’infini.

Et lorsque je voulus m’exprimer, ô Nature,
Je trouvai ma pensée unie à ton décor,
Fondue en toi, plus souple, harmonieuse et pure
Et sachant se parer de symboles et d’or.

Ce n’étaient, cependant, que des baisers rapides
Ces révélations de formes, de couleurs ;
Je passais, tu venais me ravir, mais stupide
J’allais chercher au loin des plaisirs tapageurs.

Aujourd’hui l’art m’a fait abandonner la hâte
De voir ce qui m’attend au terme du chemin.
Et chasse de mon cœur l’accoutumance ingrate
D’assujettir le jour présent au lendemain.

Libre, je viens à toi. Nature qui m’appelles.
Déjà mes pas, froissant le trèfle, ont dégagé
L’odeur d’après-midi vaguement sensuelles.
Je m’enivre de paix riante et d’air léger.

La lumière éblouit l’esprit et l’étendue.
Les montagnes, là-bas, où finit le lac bleu,
Avec les bois distants en chaîne continue,
Font un cirque parfait, d’un dessin fabuleux.

Des arbres espacés monte le chant des grives.
La beauté de ce jour en moi trouve son nid,
Et semble une caresse ancienne que ravive
Un cœur infiniment lucide et rajeuni.

Alphonse Beauregard.

 

Et puis la zik ! 

 

Publicités

16 réflexions sur “Oh !

  1. Bonjour Annick et Christian,
    J’ai lu avec plaisir ton blog où j’ai découvert ta passion pour les coccinelles.
    Pour Lynda Lemay, j’ai eu la chance d’aller la voir en spectacle et de la voir en DVD et de l’écouter sur un CD.
    Si ta petite fille t’appelle Mamick, mes jumelles et mon autre petite fille m’appellent quinquin ou pépé quinquin ce qui me convient très bien; le principal c’est qu’elles m’appellent.
    Je te souhaite une bonne journée,Bises à toi et salut à Christian.
    rené

    J'aime

  2. BONJOUR ANNICK !

    Ouaip ! Pour dire « Ma Annick », pour un enfant, c’est plus facile de dire « Mamick » ! (comme quoi je lis tout !)
    Ceci dit, si tu avais subit une invasion de coccinelles (plusieurs milliards) comme moi aux Sables d’Olonne, les trottoirs et le mur de clôture étaient rouge, de plus il régnait un odeurs nauséabonde de coccinelles écrasées, inévitablement, par les passants !

    Pour ton poème de Beauregard, il est hyper bien fait mais qu’il est long ! A bien regarder, il traite le même sujet plusieurs fois avec des mots nouveaux !…..Non ?

    Pour Lynda Lemay, pas la peine de me le dire, je suis un inconditionnel de cette chanteuse ! Ses chansons sont des histoires, des poésies qui s’expriment !

    Gros Bisous Annick !
    Rémy !

    J'aime

  3. Que voilà un beau bouquet……………Il y avait une coccinelle sur la vitre ,une vraie l’autre jour….Je ne connaissais pas ce poème, ni ce poète….Moyenne la forme….des trucs pas agréables reviennent ,tout pousse au printemps lol ! Bises

    Aimé par 2 people

  4. joli bouquet, jolie chanson interprétée par nos baladins du 21 ème siècle, et du rêve en poésie !
    Merci pour l’ ensemble et prions pour la coccinelle !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

    J'aime

  5. Elle est belle cette chanson. Mais je préfère l’originale.
    Un joli poème.
    C’est vrai que Boisséjour est plus haut que Cournon. Plus près de la forêt aussi. J’y vois souvent des renards le long de la route quand je reviens la nuit de Laschamps avec mon camping-car.
    Bonne soirée.
    Bise, Michel

    J'aime

  6. Bel article sur de très jolies fleurs bien accompagnées par un beau poème et une splendide chanson ,il ne manque plus que la tasse de café pourtant suggérée par la cafetière en arrière plan !!!!!!
    Bisous

    Aimé par 2 people

  7. tu es une gamine délicieuse, que l’on croquerait volontiers, qt à cette chanson suis allé sur la tombe de félix Leclerc poser une fleur, et te remercie de ton ti cadeau…

    Aimé par 2 people

  8. Pingback: Oh ! — Un chouia de tout – musnadjia423wordpress

  9. J’aimerai être ta voisine… 😉 Ah chacun sa petite collection, qui fait que la vie à un côté douceur… 😉 Monsieur Beauregard… tout un poème que son nom… merci Anne, douce journée, bises

    Aimé par 2 people

Avez-vous conscience de votre talent ? J'adore vous lire ... Je me fais du mauvais sang si vous ne passez pas ! Merci de prendre soin de moi ....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s