Rupture d’amitié

lien noué

J’effacerai le temps
J’effacerai les jours
Mais je sais qu’au retour
J’irai me questionnant

Voilà
J’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Parfois je les regarde, stupide
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois

J’effacerai les places
J’effacerai les traces
Me faisant un espace
Dont tu seras absent

Encore une fois
Voilà
J’ai les mains vides
Et du creux de mes paumes arides
S’échappent fuyant entre mes doigts
Les restes d’un espoir pesant

J’effacerai les peines
J’effacerai les joies
Notre route bifurqua
Et chacun eut la sienne

Voilà j’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois

Esther GRANEK
Recueil : « Ballades et réflexions à ma façon »

liens déparés

L’affiche

9

Fille de l’enseigne et de l’imprimerie, l’affiche s’impose constamment à notre regard …

Son style marque les époques, même s’il est lui-même marqué par les évolutions successives de la peinture.

Les affichistes ont répercuté, avec ou sans retard, l’impressionnisme et le cubisme, ils ont accompagné le futurisme et le modern style.
Plus qu’aucune autre expression visuelle, l’affiche nous permet d’identifier les époques !

On trouvera austère ou baroque, moraliste ou libertine suivant le temps …

En termes de moyens, l’affiche matérialise le triomphe du papier, du support souple qui se déchire et s’assemble !

L’affiche ! Un mélange de peinture, de dessin, de réalisme, et d’onirisme !

Et si on l’arrachait sur le mur pour jouer des traces successives de couleurs et de formes ?

87654321